Cofinancements

agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

Accueil > Cofinancements > Le FSE (Fonds Social Européen)

Le FSE (Fonds Social Européen)

CONTEXTE GLOBAL
Aujourd’hui, l’un des enjeux de notre secteur industriel est de se doter des compétences indispensables pour relever les défis du futur. Les métiers sont de plus en plus techniques et les évolutions ou innovations technologiques (robotisation, automatisation, impression 3D, fabrication additive,..) font appel à des compétences plus pointues voire nouvelles. Les salariés ainsi que les profils recherchés doivent être plus polyvalents et avoir des niveaux de formation ou qualification plus élevés que par le passé. Autre challenge, la métallurgie champ-ardennaise a besoin de conforter son industrie traditionnelle. Elle reste aujourd’hui encore une activité essentielle pour le territoire, particulièrement en termes d’emplois. A ce jour, les entreprises de la branche métallurgie ont des besoins de main d’œuvre et en compétences qui sont insuffisamment couverts. Avec l’évolution de la pyramide des âges, la disparition de certaines compétences clef et les difficultés de recrutement font que cette question se posera de manière accrue dans les années à venir. Le maintien de la compétitivité des entreprises nécessite une évolution constante des niveaux de compétences, ainsi que des recrutements sur des métiers notamment en tension.
Les TPE & PME doivent prendre en compte la transformation rapide des technologies et des méthodes d’exploitation. Cette transformation, en partie due à la numérisation, engendre une évolution des méthodes de travail, des besoins en savoirs et nécessite une diversification des compétences pour chaque salarié.

Ces besoins en formation sont donc nécessaires au développement des savoirs et des compétences des salariés, ils permettront d’accompagner les entreprises : En terme d’organisation interne, en effet, dans certaines entreprises, les seuls gains de productivités encore possibles passent par sur une réorganisation des processus de production et de leur gestion et par une informatisation de ces derniers (ex ERP, GPAO…). Cette numérisation de la production entraine des investissements en matériels et formation du personnel conséquents.

C’est dans ce contexte que la métallurgie du territoire de Champagne-Ardenne souhaite mettre en place le présent dispositif de cofinancement avec l’appui de l’Union Européenne par un abondement du FSE.

L’ ADEFIM Champagne-Ardenne intervient dans ce projet en délégation de l’OPCAIM

DESCRIPTION DU PROJET

Intitulé du projet  : Développer les compétences des salariés des industries de la Métallurgie en Champagne Ardenne
Numéro de l’opération : 201703682
- Période prévisionnelle de réalisation du projet : du 04/12//2017 au 31/12/2019
- Région administrative : Champagne Ardenne département 08,10,51,52
- Axe prioritaire 2 : Anticiper les mutations et sécuriser les parcours et les transitions professionnels
Objectif thématique/priorité d’investissement/objectif spécifique  :
2.8.5.3 - Former les actifs occupés (salariés, entrepreneurs, indépendants, ...) qui bénéficient le moins de la formation en particulier, les moins qualifiés, les femmes et les seniors.

OBJECTIF
Malgré un contexte économique difficile, l’objectif du projet est de permettre aux entreprises de la métallurgie de disposer des compétences dont elles ont besoin afin de mettre en œuvre leurs stratégies tout en sécurisant le parcours professionnel des salariés.
Aussi, le projet FSE sera mobilisé non seulement pour des actions de prévention, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances mais aussi pour des actions d’acquisition de nouvelles compétences avec certifications (CQPM, CQPI, Inventaire de la CNCP, etc…) quand toutes les conditions sont réunies.

PUBLIC
Entreprises :
• Les entreprise appliquant la convention collective de la Métallurgie et à jour de leurs obligations légales au titre de la Formation Professionnelle Continue (FPC)
• Prioritairement les entreprises autonomes de moins de 250 salariés. Les entreprises autonomes de plus de 250 salariés uniquement pour des formations certifiantes ou qualifiantes et dans la limite d’actions n’excédant pas 10% des entreprises.
• Les entreprises dont le siège social se trouve en Champagne-Ardenne ou les entreprises disposant d’un établissement en gestion autonome situé en Champagne-Ardenne
Salariés :
Les salariés en CDI ou CDD et plus particulièrement :
• Ceux dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies et de l’organisation du travail,
• Ceux âgés d’au moins 45 ans,
• Les femmes afin de sécuriser leurs parcours professionnels.

Pour bénéficier du Fonds Social Européen, contactez votre conseiller ADEFIM